Pages d'histoire ......

Sapeurs pompiers de St Andéol le château St Jean de Touslas

 imgp4541.jpg

imgp4537.jpg

imgp4538.jpg

 

Quelques lignes sur l'histoire des sapeurs pompiers de Lyon ....du Rhône.....Et de nos communes

 

14 avant J.-C. : Lugdunum fait appel aux membres des "métiers du bâtiment" pour assurer le rôle de pompier et utilisent des pompes à bras, seaux et matériels de démolition pour faire "la   part du feu".

476 : les invasions barbares font chuter l'empire romain et provoque la disparition de l'usage des pompes à incendie dans l'Europe de l'Ouest.

813 : Charlemagne institue des veilleurs de nuit.

1220 : des religieux appartenant aux ordres mendiants s'installent à Lyon. Les Cordeliers, Jacobins, Augustins et Carmes qui vivent de la charité publique participent au service du feu à côté des maîtres et compagnons des métiers du batiment.

1320 : des troupes de citoyens-soldats volontaires appelés "penons" sont constituées pour assurer des gardes de nuit et donner l'alarme en cas d'incendie. Les cloches des églises sonnent le tocsin pour appeler les sauveteurs au feu.

1337 : des guetteurs munis de trompette veillent jour et nuit depuis la colline de Fouvière.

1475 : un dépôt de "seaux de cuir" est créé à l'hôtel de ville, un deuxième l'année suivante dans le quartier Saint-Paul. Lors des incendies, la population fait "la chaîne" en se passant les seaux de main en main.

1517 : des seaux de cuir et des échelles sont installés dans les couvents.

1614 : l'architecte de la ville est chagé de l'organisation et de la direction des secours contre l'incendie. le service incendie est composé de cinq compagnons encadrés par un maître charpentier qui partent au feu dès l'appel du tocsin.

1652 : invention du "tuyau en cuir" par les frères Van der Heyde (Pays-Bas). cette innovation révolutionne la lutte contre l'incendie en permettant de manoeuvrer hos d'atteinte des flammes ou des éboulements. Ils permettent également de progresser vers l'origine du feu tout en se protègeant.

1636 : la municipalité lyonnaise achète 14 exemplaires de "seringues" d'incendie permettant de lancer quelques litres d'eau sur les flammes.

1671 : Lyon s'équipe d'une pompe pour incendie à lance fixe.

1698 : premiers tuyaux d'aspiration en cuir armés de spires métalliques mis au point par les mêmes frère inventeurs du tuyau en cuir.

1714 : 50 hommes constituent une compagnie municipale permanente. L'architecte Germain Soufflot réorganise la lutte contre l'inendie à Lyon et fait construire des charriots à 4 roues pour transporter les pompes portables. Il fait également fabriquer des échelles de sauvetage.

1765 : un "piquet d'incendie" constitué de 10 hommes de bonne volonté issus des corporations du bâtiment et sous le commandement d'un sergent est établi dans chacun des 28 quartiers de Lyon.

1801 : le 23 juillet un arrêté préfectoral crée une compagnie de 32 "gardes-pompiers" volontaires à Lyon.

1803 : suite à l'incendie de l'hôtel de ville, l'effectif est porté à 112 hommes.

1831 : à Lyon l'appellation "garde-pompier" est remplacée par "sapeur-pompier".

1834 : sur notre canton un corps de sapeurs pompiers constitué de 26 hommes est organisé à Givors.

1840 : inondation catastrophique dans le département. Mise en service d'un appareil respiratoire appelé "blouse Paulin".

1851 : un poste de jour est cré à l'hôtel de ville avec 5 sapeurs pompiers et en 1852 le clairon remplace le tocsin.

1861 : près de chez nous Mornant constitue un corps de sapeurs pompiers.

1867 : Lyon met en service sa première pompe à vapeur et les tuyaux de toiles sont achetés en 1868.

1872 : un réseau télégraphique est installé permettant d'accélérer les demandes de renfort. La ville achète 2 échelles aériennes 16 et 24 m.

1887 : les cheveaux assurant les tractions des pompes sont gardés en permanence au dépôt permettant de gagner de précieuses minutes pour le départ en intervention.

1890 : utilisation du téléphone pour la demande de secours et de l'avertisseur 2 tons. Création d'une section de 15 sapeurs pompiers professionnels.

1891 : création d'un corps de sapeurs pompiers à St Andéol le Château.

1892 : les engins lyonnais d'incendie sont peints en rouge.

1901 : une ambulance "hyppomobile" est mise en service pour le ramassage des blessés et malades sur la voie publique.

1913 : le corps de sapeurs pompiers de Lyon devient entièrement professionnel.

1930 : éboulement à Fourvière. 19 sapeurs pompiers perdent la vie.

1947 : le SDIS du Rhône est activé le 1er janvier.

1956 : le corps de Lyon adopte les tuyaux à paroi interne lisse.

1966 : Les sapeurs pompiers de Lyon perdent 7 hommes lors de l'explosion d'une sphère de propane à la raffinerie de Feyzin.

1969 : mise en place d'un corps de sapeurs pompiers mixte professionnels et volontaires sur la communauté urbaine de Lyon.

1985 : création du centre d'intervention de St Jean de Touslas.

1999 : le corps départemental du Rhône entre en fonction il compte 170 centres d'intervention. La même année un sapeur pompier est gravement blessé par l'explosion d'un véhicule au GPL.

2001 : un sapeur pompier décède suite à une explosion due au gaz à Villeurbanne.

2007: un sapeur pompier décède suite à une explosion due au gaz cours Lafayette Lyon.

2009 : création du casernement St Andéol le château / St Jean de Touslas.

2010 : mise en service du système départemental informatique de gestion de secours et de disponibilité des sapeurs pompiers. Passage à la radio numérique.

en 2011 dans le rhône les sapeurs pompiers professionnels sont près de 1 260 et les volontaires 4 260 répartis dans 124 casernes. 35 sections encadrent 860 jeunes sapeurs pompiers (entre 11 et 18 ans). Le SDIS a reçu près de 500 000 appels, réalisé 95 037 interventions soit 260 en moyenne par jour. Les incendies représentent 8% de l'activité opérationnelle. Il possède 985 engins et remorques dont 194 VSAV (véhicule de secours et d'assistance aux victimes) 163 véhicules de lutte contre l'incendie et 36 échelles aériennes de 18 à 32 m.

 

 LES INTERVENTIONS MARQUANTES DE 1901 A 2011 DANS LE RHÔNE

  • 20/12/1901 Accident train contre tramway rue Paul Bert à Lyon. Bilan : 3 morts 20 blessés. 1ère grande intervention de l'ambulance urbaine mise en service au mois d'aôut.
  • 16/03/1908 Incendie aux pâtes alimentaires Rivoire et Carret cours Lafayette Lyon. Les sapeurs pompiers professionnels et volontaires établissement  2 grosses lances et 16 petites lances mais le batiment sera entièrement détruit.
  • 14/02/1917 Explosion de la poudrerie nationale de Neuville sur Saône (22 tonnes d'explosifs). Bilan : 8 morts dont un sapeur pompier et 60 blessés.
  • 12/09/1922 Incendie d'un dépot d'essence rue de la Duchère Lyon.
  • 11/02/1925 Avion militaire tombé dans le canal de Jonage. Bilan : 1 mort l'aviateur.
  • 14/08/1931 Explosion criminelle et éboulement d'une maison aux charpennes à Villeurbanne. Bilan : 10 morts et 15 blessés.
  • 08/05/1932 Glissement de terrain à la Croix Rousse. Bilan : 30 morts.
  • 29/12/1935 Pour la première fois les sapeurs pompiers lyonnais assurent la ranimation d'un asphyxié avec une équipe spécialisée.
  • 26/05/1944 Bombardement de Gerland, Jean Macé et Vaise. Les Sapeurs-Pompiers de Lyon luttent pluiseurs jours. bilan : 300 morts.
  • 09/02/1945 déraillement d'un train militaire en gare de Collonges-au-Mont-d'Or. Bilan : 6 morts et 45 blessés.
  • 27/07/1945 Collison entre un train de voyageurs et un convoi ferroviaire de munitions à St Fons. Bilan : 4 morts et 27 blessés.
  • Juillet, Août et Septembre 1949 Ces mois de sécheresse génèrent de nombreux feux de forêt, chaumes et broussailles.
  • 06/07/1952 Chute d'un avion au meeting aérien de Bron. Bilan : 4 morts dont la célèbre aviatrice Maryse Bastié.
  • 22/01/1955 La Saône sort de son lit (1 mètre au dessus des crues de 1983 et 2001). Cette inondation conduit à l'achat de nombreuses motopompes d'épuisement.
  • 02/02/1956 Record de températures négatives pendant 29 jours consécutifs. Le corps de sapeurs-pompiers lyonnais active simultanément 12 équipes pour feux de cheminée.
  • 04/08/1957 Première intervention des plongeurs avec du matériel subaquatique Cousteau-Gagnan.
  • 15/09/1957 Première colone de renfort des sapeurs pompiers du Rhône pour combattre des feux de forêt dans la région de Digne.
  • 19 AU 22/09/1961 Feu de Forêt à la Croix-Régis. Les militaires et les renforts venus de la Loire participent aux opérations d'extinction.
  • 26/08/1963 Collision de 2 autorails dans le tunnel Saint Paul à Gorge-de-Loup. Bilan : 8 morts et 3 blessés. L'intervention met en évidence la failbesse des moyens de découpe et oriente les sapeurs pompiers vers des moyens de désincarcération plus performants.
  • 04/01/1966 Feu à la raffinerie de Feyin avec explosion de gaz. Bilan : 19 dont 11 sapeurs pompiers décédés et 7 employés - 92  blessés dont 12 gravement brûlés.
  • 04/01/1966 Feu à l'usine Rhodiacéta à Vaise.
  • 01/07/1968 Accident de chemin de fer à Quincieux. Bilan : 6 morts et 91 blesséS. Pour la 1ère fois un blessé grave est héliporté vers un hopital.
  • 11/05/1970 Carrefour Vénissieux le + grand centre commercial de l'agglomération lyonnaise est entièrement détruit. 13 grosses lances seront nécessaires pour l'extinction.
  • 22/05/1970 Incendie de wagons d'essence sur la ligne de chemin de fer Givors - St Etienne. Bilan : 1 mort et 4 blessés graves, quelques blessés  - 9 wagons et une villa détruits.
  • 13/07/1971 Première grande pollution du Rhône qui tue plusieurs tonnes de poissons.
  • 10/07/1976 Déversssement accidentel de 20 tonnes d'acroléine dans le Rhône au sud de Lyon. Pollution jusqu'à Valence (100 km). Bilan : 300 tonnes de poissons morts.
  • 22/12/1976 Perdu dans le brouillard un car transportant des enfants handicapés bascule dans le Rhône. Bilan : 13 enfants et une accompagantrice périssent noyés.
  • 30/07/1977 Un immeuble s'écroule cours d'Herbouville. Bilan : 3 morts. Les premiers intervenants échappent de peu à l'ensevelissement.
  • 29/06/79 Explosion dans l'usine Givaudan France rue paul Cazeneuve dans le quartier des Etats Unis. Le 1/3 de l'usine est détuit. Bilan : 1 mort 11 blessés.
  • 17/10/1981 Incendie suivi de 4 explosions à la sté lyonnaise de droguerie à Villeurbanne cause la mort d'une personne. 10 000 m2 détruits et 150 logements sinistrés.
  • 19/01/1982 Le brouillard présent sur l'A7 provoque des collisions en chaîne entre Lyon et Vienne impliquant une centaine de voitures et 30 poids lourds. Bilan : 5 morts et 53 blessés. Il faudra plusieurs jours pour que l'autoroute soit de nouveau utilisable.
  • 22/09/1982 Pollution du Rhône par un déverssement d'hydroquinone jusqu'à Vienne (30 km).
  • Mai et Juin 1983 Très importantes crues de la Saône qui entraînent le déclenchement du plan Orsec.
  • Juillet 1983 De nombreux feux de végétations menacent dez zone industrielles et pavillonnaires.
  • 29/06/1986 Incendie d'un transformateur au pyralène à Villeurbanne. Bilan : 50 000 abonnés privés d'electricité.
  • 02/06/1987 Feu d'hydrocarbures au prot Edouard Herriot. Bilan : 2 morts et 16 blessés. Il faudra 22 heurs aux sapeurs pompiers pour maîtriser l'incendie.
  • 1988 Pollution du Rhône par l'acroléine à partir de St Fons.
  • Octobre 1990 Emeutes au mas du taureau à Vaux en Velin. Bilan : un centre commercial omplètement détruit et 50 véhicules incendiés.
  • 22/08/1991 Très importants feux de végétation à la Croix Régis dans le Pilat, Marchampt et Jullié dans le Beaujolais. Pour la 1ère fois des avions bombardiers d'eau interviennent dans le Rhône.
  • 17/10/1991 Deux cuves d'un péniche effectuant un transvasement d'hydrocarbures au port Edouard Herriot explosent et le feu se propage à 2 autres barges.
  • 05/07/1993 Orage de grêles sur la commune de Sarcey et ses environs. Bilan : 2 morts, des animaux blessés, une centaine de toitures détruites et des cultures dévastées.
  • 08/09/1993 Un autocar hollandais se renverse sur l'A6 à la hauteur d'Anse. Le plan rouge est déclenché. Bilan : 5 morts et 54 blessés.
  • Janvier 1994 importantes chutes de neige + de 50 kg/m2. De nombreuses charpentes notamment métalliques cèdent. La Saône est en crue.
  • 1994 Pollution de la Saône par des produits non identifiés. Bilan : plusieurs tonnes de poissons morts.
  • 07/09/1995 Attentat à l'école judaïque de Villeurbanne. Bilan :10 blessés.

01/01/1999 DEPARTEMENTALISATION DES SERVICIES INCENDIES ET SECOURS.

  •  31/01/1999 Un véhicule au GPL explose aux Minguettes et blesses 6 sapeurs pompiers dont 1 grièvement. Cet accident dramatique aura des conséquens sur la législation nationale notamment sur l'équipement et la surveillance de ces véhicules.
  • 11/06/1999 Feu à la bibliothèque de l'Universite Lyon II. Engagement simultané de 180 sapeurs pompiers. Bilan : énormes dégats dans le bâtiment historique ; perte de livres et d'enluminures inestimables.
  • 27/12/1999 Tempête de vent. Les Forêts son ravagées, de nombreuses voies de communication coupées, des toitures envolées.
  • Mars 2011 Crues de la Saône génèrant plus de 500 interventions.
  • 12/01/2002 Incendie dans une maison de retraite à St Bonnet de Mure. Bilan : 12 personnes décédées.
  • 17/05/2003 Un autocar allemand se renverse sur l'A6 à hauteur de Dardilly. le plan rouge est délcenché. Bilan : 28 morts et de nombreux blesséss.
  • Eté 2003 Deux mois caniculaires. Des colnnes de renfort sont envoyées dans le midi. Cette chaleur génère de nombreux décès au niveau national et un millier de feux de végétations dans le Rhône.
  • Octobre 2004 Explosion de gaz à Villefranhe sur Saône dans un immeuble R +6. Bilan : 1 mort, de très nombreux dégats matériels et 78 familles relogées.
  • Juillet 2005 Un feu de 200 ha de végétations parti de la Croix Régis menace le village d'Echalas.
  • 22/09/2006 Déclenchemment du PPI à l'entrepise BAYER à Limas.
  • 14/10/2006 Effondrement d'un immeuble habitation R+4 à Lyon. Bilan : 4 blessés.
  • 27/11/2006 Explosion de gaz Neuville sur Saône. Bilan : 3 morts et de nombreux blessés.
  • 13/07/2007 Incendie au 6 ième étage d'un immeuble habitation R+9 à Oullins . Bilan : 1 mort - 50 blessés dont 27 hospitalisés.
  • 05/11/2007 Explosion et incendie dans un immeuble R+4 à St Priest. Bilan : 1 mort - 7 intoxiqués et relogement d'une centaine d'habitants.
  • 15/11/2007 Trois sapeurs pompiers sont blessés dans l'effondrement d'un escalier en pierre dans un incendie à la Croix Rousse.
  • 01/11/2008 De fortes pluies touchent le département jusqu'au 3 novembre provoquant de nombreuses innondations. Bilan : 700 interventions qui mobilisent jusqu'à 300 sapeurs pompiers.
  • 14/01/2009 des pluies verglassantes sont à l'origine de 400 opérations de secours. Le centre de traitemnt d'alerte du SDIS du Rhône va traiter 1500 appels. 400 sapeurs pompiers sont engagés avec 150 engins (dont 96 ambulances) simultanément pour prendre en charge 220 victimes.
  • 29/07/2009 Quarante hectares de résineux sont pa rcourus par le feu sur la commune de Valsonne. 50 véhicules spécialisés feu de forêt et 5 bombardiers d'eau seront nécessaires à son extinction.
  • 10/09/2009 Incendie dans un immeuble à Oullins. Bilan : 2 morts et 30 blessés ou intoxiqués - 80 sapeurs pompiers engagés.
  • 16/09/2009 Incendie dans un bâtiment à Amplepuis. Engagement de 60 sapeurs pompiers. Bilan : 2 morts - 1 blessé grave et 4 intoxiqués.
  • 30/09/2009 Incendie d'un dépôts d'aurocars (TCL) lYON 2 ième necessitant l'engagement de 60 sapeurs pompiers.
  • 16/12/2009 Feu dans une usine textile à Villeurbanne. 3 000 M2 détruits.
  • Décembre 2009 Activation des centres de vaccination contre la grippe H1N1. 300 agents du SDIS mobilisés dans 18 centres de vaccination pendant 2 mois. 125 000 personnes seront vaccinées.
  • 02/07/2010 A43 commune de St Priest. Accident entre un poids lourd transportant des matières dangereuses et 4 autres véhicules. Bilan : 1 mort et 7 blessés dont 1 grave.
  • 09/07/2010 A6 dans le sens Sud Nord après le tunnel de Fourvière, collision entre un poids lourd et 2 automobiles qui prennent feu. Bilan : 1 mort et 1 blessé grave.
  • 07/09/2010 Innondation dans l'agglomération lyonnaise. 520 interventions et 150 sapeurs pompiers engagés.
  • 15/10/2010 Trois jours de violences urbaines avec de nombreux véhicules incendiés ou détériorés en marge des manifestations pour la réforme des retraites.
  • 26/10/2010 A432 un poids lourd se renverse avec plusieurs milliers de litres d'Ethanol s'enflamme. Aucun blessé.
  • 08/12/2010 Un incendie ravage un appartement dans Lyon rue Molière. Bilan : 1 mort - 10 blessés dont 2 graves.
  • 03/02/2011 Un incendie se déclare à Chassieu dans une société stockant des cuves de produit chimiques. 100 sapeurs pompiers et engins sont engagés. 
  • 23/04/2011 Un accident entre 2 voitures sur L'A450 à Brignais. Bilan : 4 morts - 2 blessés graves.
  • 17/07/2011 Crasch d'avion à Bron. Bilan : 2 morts.
  • 02/09/2011 Crasch d'avion à Brindas. Bilan : 3 morts.
  • 09/11/2011 Crash d'avion à Décines. Bilan : 1 mort.
  • 30/11/2011 Feu de 45 000 m3 végétaux broyés à Décines. Une centaine de sapeurs pompiers se relaient pendant plusieurs jours.
  • 04/11/2011 Collison entre un train et un véhicule de tourisme sur la comune du Breuil. Bilan :  4 morts - 1 blessé grave.

 

En jaune les différentes interventions ou les moyens humains et matériels du centre de St Andéol  le château / St Jean de Touslas ont été engagés.

 

 

HISTOIRE ET PHOTOS DES SAPEURS POMPIERS DE ST ANDEOL LE CHATEAU

 

scanz20.jpg

scanz21.jpg

 

Comme le soulignent les écrits ; c'est en 1891 que fut créé le corps de sapeurs pompiers de St Andéol le Chateau. A ce jour peu ou pas de document concernant l'effectif du centre mais ce que nous pouvons dire c'est qu'un dénommé GOY de son nom de famille assure la qualité de chef de centre.

En 1905 le Lieutenant Alexandre POIRIEUX prend le commandement suivi de Joanny BALLAY. En 1966 le Sous Lieutenant Roger ESCOFFIER conduit le centre jusqu'au 31 août 1990.

Le relais est pris par le Sergent Michel PINGON qui sera suivi par l'Adjudant Bernard BROTTET en 2001. Bernard a successivement été nommé Lieutenant puis Capitaine en Octobre 2012.

Extrait de ma rencontre avec Josette et Roger ESCOFFIER ce samedi 11 janvier 2013

Dès les premiers instants j'ai rapidement pu constater que leur passion pour les sapeurs pompiers était toujours intact. A les écouter, j'ai découvert cette complicité et collaboration qui les a réunit pendant toutes ces années pour porter assistance à la population. Je pense même que Josette avait vocation pour être sapeur pompier et aurait méritée la reconnaissance de la comunauté pour son dévouement au même titre que son époux. Elle m'a même confié avec une certaine fierté avoir complété l'équipe d'intervention, tiré  des tuyaux et participé ainsi à l'extinction d'un feu de grange. On oublie bien souvent que le conjoint vit au rythme des interventions et qu'il est l'un des maillons essentiel du dispositif de secours.

Roger est entré au corps des sapeurs pompiers de St Andéol le 1er Janvier 1950 et l'effectif était de 12. Il fut nommé chef de centre en 1966. Roger et son successeur Michel PINGON ont tous deux effectué 40 ans de volontariat.

"C'était l'époque héroïque ou le coeur y était malgré le manque de moyen évident. Nous n'avions qu'une moto pompe, celle ci avait été achetée en 1951 et tractée à bras. Nos déplacements étaient de ce fait très limités. Remisée dans un garage exigu rue centrale faisant office de casernement ; nous avions du mal à la garer entre le matériel et les vestiaires très rudimentaires de l'époque. L'installation des poteaux d'incendie sur la commune dans les années 1956 à 1957 révolutionna la lutte contre l'incendie. Antoine PINGON maçon de son état mettait à diposition sa Peugeot 203 camionnette et facilitait nos interventions. Josette mon épouse, après avoir réceptionné la demande de secours, traitait l'alerte en sautant sur son vélo pour aller actionner la sirène sur la place centrale vers l'ancienne mairie. Certains pompiers l'apercevant traverser le village, comprenait ce signe de raliement et savaient qu'ils allaient être alertés".

Roger se souvient encore qu'enfant  dans les années 42 ou 43 alors qu'il rapportait un jérican de pétrole à son père, il s'était arrêté près d'un groupe de pompiers qui tentait desésepérement de faire démarrer une moto pompe près d'une mare. Curieux le gamin s'approcha. Son pétrole fut accueilli comme du pain béni mais l'engin ne voulut rien savoir et resta plusieurs jours indisponible. Contrariés nos apprentis mécanos s'en allèrent, oubliant leur ange gardien et abandonnant le jeune Roger à son sort. A son arrivée à la maison son père ne fut pas du tout convaincu de son explication....

Autre ancedote : à Givors le capitaine BOULET chef de corps "utilisait" lui aussi la famille - sa fille (Madame Vaquiot aujourd'hui) pour déclencher la sirène et donc les secours. Il la nommait affectueusement "mon petit Lieutenant".

Roger est assez fier d'avoir pu améliorer les moyens du centre, en 1950 il n'y avait que 3 longueurs de 70 et 1 ou 2 de 45 ......il partit en retraite le 31 août 1990 au grade de Lieutenant en laissant à ses successeurs près de 600 mètres de tuyaux, un véhicule de 1er secours type SG2 avec citerne de 600 l. En 1987 le centre était équipé en oxygénothérapie et le 23 janvier 1988 le nouveau local était inauguré. En 1989 le corps se composait de 17 sapeurs dont 1 officier et 5 sous officiers. Les équipements radio arrivèrent en 1990 et l'effectif était composé de 19 sapeurs.

Propos receuillis et mis en page par JF Paillasson.

QUELQUES DATES ET INTERVENTIONS MARQUANTES :

  • Le 20/10/1975 Un important incendie se déclare au château, propriéte de la Société BSN. 600 M2 de toiture seront détruits.
  • Le 11/02/2005 Affectation d'un VSAB pour le transport de victimes en alternance et complémentarité avec St Jean.

 

 

 Photos, documents d'archives et registre matricules

 

Ci dessous photo du Lieutenant Alexandre POIRIEUX dans une rue du village. Savez vous laquelle ?

imgp4525.jpg

 

Registre matricule du Lieutenant  Joanny BALLAY.

 

scansta11.jpg

 

Sur la page de l'Adjudant Honoré Jean EVENO on peut lire en bas à gauche la remarque suivante à l'occasion de sa remise de la médaille d''argent "n'a pas trouvé nécessaire de se présenter à la remise de sa médaille" après 31 ans de services ....!

 

scansta12.jpg

 

diverses photos de défilés, remises de diplômes et manoeuvres.

 

scansta8.jpg

scanst6.jpgscanst5.jpg

 

Interventions des "Alouettes" de la Gendarmerie et de la Sécurité Civile sur St Andéol 

 

scansta1.jpg

 

Photos de groupe des pompiers pour le calendrier et formations 

 

scansta2.jpg

scansta3.jpg

 

Inauguration de la nouvelle caserne  

 

scansta9.jpg

 

Le centenaire du centre en 1991.

 

scanst3.jpg

scanst2.jpg

 scansta5.jpg

 

Départ à la retraite du Lieutenant Roger ESCOFFIER

 

sta2.jpg

 sta1-1.jpg

 

Extinction d'un feu de broussailles avec Givors dans les années 1990.

 

scansta4.jpg

 

Feu chez nos voisins d'Echalas et fumée dans le ciel andéolais avec l'intervention des bombardiers d'eau

 

scansta6.jpg

 

Moment de joie et détente entre famille de sapeurs pompiers

 

scanst4.jpg

l

La traditionnelle matinée sabodet début mars 

 

scansta7.jpg

 

Réunion à St Andéol avec les sapeurs pompiers de St Jean (déjà) sur la départementalisation.

 

scanst1.jpg 

40 ans au service des autres .......Merci Michel pour ton exemple

 

scanz11-1.jpg

 

Graine d'artiste pour cette miniature représentant le vie du centre

 

imgp4539.jpg

  

 

 

 HISTOIRE ET PHOTOS DES SAPEURS POMPIERS DE ST JEAN DE TOUSLAS

scanz22.jpg

scanstj10.jpg

scanstj11.jpg

 

Tout commence à l'automne 1984 lorsqu'un incendie éclate dans une maison individuelle près du centre bourg. Devant l'ampleur du sinistre et en attendant les secours venant de Givors, les habitants se mobilisent en récupérant les quelques tuyaux de la réserve communale stockés dans un local à la mairie. Tous les efforts engagés par ses premiers intervenants seront vains, la maison sera totalement détruite. Suite à cet évenement le conseil municipal votent le 19 avril 1985 la création d'un corps de première intervention.

Le Sous Lieutenant Raymond TERRANCLE prend le commandement des 27 premiers engagés. De ces premières inscriptions il reste 3 sapeurs pompiers encore opérationnels.

 les quelques dates et interventions marquantes :

  • Printemps 1986 installation de la sirène sur le toit de la mairie. Manuelle pendant 7 ans puis lancée par téléphone avant d'être définitivement abandonnée en 2001, lorsque St Jean a été équipé de récepteurs individuels d'alerte.
  • Eté 1986 installation à la grange de "Jean PINGON" qui hébergea notre premier casernement pendant près de 8 années.
  • Automne 1986 arrivée du fourgon pompe tonne Berliet GBK essence de 14 places assises datant de 1961 et d'une moto pompe remorquable.
  • Eté 1987 une des premières interventions marquantes avec le début d'incendie dans une grange en début de matinée et maîtrisé par nos tous nouveaux sapeurs pompiers.
  • 1988 création de l'amicale et passage des premiers calendriers l'année suivante.
  • 1989 incendie de bergerie sur Dargoire.
  • 1990 arrivée de jeunes recrues.
  • 1991 important feu de végétation à la Croix Régis.
  • 1994 construite en 1993, la nouvelle caserne est inaugurée au début de l'été. Première recrue féminine.
  • 1995 le Caporal Chef Jean-Paul CROZIER prend la responsabilité du centre en remplacement de Raymond TERRANCLE.
  • 1997 incendie d'un dépôt sur Charentelas.
  • 1998 dotation d'un vl Talbot venant de givors remplacé par un Peugeot J7 donné par le centre de secours de Brindas.
  • 1999 Fin novembre dernier engagement d'un jeune de 16 ans avant le décret du 19/12 l'interdisant. Ce décret sera de nouveau abrogé permettant de nouveau un engagement à partir de 16 ans.
  • 1999 DEPARTEMENTALISATION DES SERVICES INCENDIE ET SECOURS.
  • 1999 engagement pour le Téléthon. l'équipe des sapeurs pompiers , assocations et bénévoles s'investissent pendant 4 années et connaissent un succès mérité bien au delà de notre commune.
  • juin 2000 Dotation du FPTL hors routes 4 roues motrices Mercedès 911 de 1975.
  • 2003 l'Adjudant Jean-François PAILLASSON devient le nouveau chef de centre en remplacement de Jean-Paul CROZIER. C'est aussi l'année des changements opérationnels car nous intervenons en 1er appel sur les communes de St Romain en Gier et Dargoire (Loire).
  • Le 11/02/2005 Affectation d'un VSAB en alternance et complémentarité avec St Andéol permettant le transport de victimes.
  • 2006 Après une formation au centre de Villeurbanne et Nainvilles les Roches Jean-François est nommé Lieutenant.

 

Ci dessous copie de textes et photos des premières réunions pour la constitution du centre de première intervention. 

Extrait du texte écrit pour le bulletin municipal de 1985.

 

scanz16.jpg

 

Les premières réunions d'information en mairie avec les représentants du SDIS du Rhône et de la municipalité.

 scanj-1.jpg

 

Installation de la sirène sur le toit de la mairie (le LSPCC n'était pas encore d'actualité), mesure de l'entrée d'un garage pour le futur FPT et l'une des premières photos de groupe.

 

scanz14.jpg

 

Vestiaires avec les nouveaux casques F1 en 1986. On distingue sur la droite en premier plan le tableau noir ou étaient notés la nature et le lieu de l'intervention mais aussi diverses consignes. En dessous cours de secourisme au rez de chaussée de l'actuelle mairie.

 

scanz15.jpg

 

 Formation incendie au hameau de Bourgneuf en compagnie des sapeurs pompiers de Givors, Ternay et Echalas, suivi du traditionnel casse croûte

 

scank.jpg

 

Premières poses pour le calendrier avec le légendaire Berliet GBK 14 places essence et les photos sont enfin en couleurs. (plusieurs d'entre nous sont perchés sur l'engin et près du tiers de l'effectif est barbu !).

 scanz17-1.jpg

scanl.jpg

scanm.jpg

 

Copie d'un compte rendu de secours pour incendie du 14/07/1987

 scanstj12.jpg

 scanstj13.jpg

  

 Manoeuvre à l'école communale aves les sapeurs pompiers de Givors le 23 mai 1992

  

scanp-copie-1.jpg

scano.jpg

 

scann.jpg

  

Premiers stages et formation pour Raymond et Jean Paul


scanf.jpg

scanc.jpg

scani.jpg

 

Stages de Stéphane 

 

scans.jpg

scanq.jpg

scant.jpg

scanr.jpg

 

Stage caporal Jean-François 1996 St Symphorien d'ozon

 

A1

 

Stage secours routier Jean-François 1996 Vaugneray 

 

scanstj9.jpg

 

Jean-François au stage d'adjudant à l'Arbresle.

  scan47.jpg

 

Karim au stage de caporal à Mornant Juillet 2013 

 

photo-1.jpg

 

 

Petit hommage à Henri CROZIER, père de Jean-Paul qui avec son coeur et ses mots a rendu hommage à tous les sapeurs pompiers. Henri cultivait ce devoir de mémoire, avec humilité, respect et compation tout en essayant de marier le verbe et la rhyme. Passionné par l'histoire contemporaine, il la vivait et la revisitait tout en captivant notre attention lors de la description de faits d'armes les plus héroïques. Sa simplicité et son courage étaient aussi de véritables leçons de vie.

Extrait de ses écrits "..Plus d 'attention de ceux qui ont une charge de sécurité pour éviter des catastrophes bien que l'erreur puisse être humaine, à tout instant veiller au drame que l'on doit éviter, oui il faut songer à ces hommes souvent à la peine ...Pompiers professionnels et volontaires tous ont la même volonté, le courage de répondre présent. Il faut que tout citoyen comprenne combien est salutaire leur présence lorsque sonne l'alarme ou la sirène pour toutes raisons humanitaires......".

scanstj3.jpg

 

scanstj1-1.jpg

 scanstj2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 scanp-copie-1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

Commentaires (18)

1. Abichiyas 14/12/2017

domperidone for reflux baby order domperidone online without prescription 2m hcl from 37

2. Apoipen 13/12/2017

how long does ranitidine and domperidone take to work canadian pharmacy online domperidone reasons why breast milk decreases

3. Anapapen 11/12/2017

similar drugs to domperidone domperidone cost in canada mode of action of ranitidine

4. https://www.viagrapascherfr.com/achat-viagra-generique-vrai/ (site web) 17/11/2017

Awesome article.

5. AnthonyDoome (site web) 09/11/2017

Seriously all kinds of fantastic information!
canadianpharmaciesbnt.com
prescription drug

6. CaseyElalm (site web) 08/10/2017

Some people, especially those running on busy daily schedules tend to use the pills to help maintain weight since they can not afford to follow all the diet programs. This is not advised. It is recommended that one seek advice from a professional in this field before using the pills. This can save one from many dangers associated with the misuse.

The diet pills should always be taken whole. Some people tend to divide the pills to serve a longer period of time. This is not advised and can lead to ineffectiveness. If it is required that one takes a complete tablet, it means that a certain amount of the ingredients are required to achieve the desired goal. It is also recommended that one does not crush the pill and dissolve it in beverages. Chemicals found in beverages have the potential of neutralizing the desired nutrients in the pill thereby leading to ineffectiveness. The best way to take the tablets is swallowing them whole with a glass of water.

The diet pills speed up the metabolic processes. This is the key factor that leads to the burning of all the fats in the body. This means that one passes out lots of urine, which subsequently leads to dehydration. It is imperative that the user take lots of water round the clock. This will help curb dehydration, which can lead to health problems. In addition to that, water offers the required medium for the function of the nutrients and elimination of the fats.

When buying the review of diet pills, it is imperative that one gets the most recommended dose. People tend to compromise the quality and effectiveness of the tablets due to the variation in cost. The low priced pills depict poor quality, which means their effectiveness is not reliable. Some have also been found to cause health problems. The dose should also be taken as recommended. Over dose will not speed up the process but rather lead to complication. This will increase risk of side effects. If the taking of the pill is forgotten, do not take more to compensate for the lost time.

The diet plan enclosed with the diet pills has also to be followed. According to the requirements, the termination of the diet must be done even with no results. This means your body is irresponsive.

7. CaseyElalm (site web) 23/09/2017

Show more!..

8. Abubadzui 05/09/2017

how often to take domperidone for breastfeeding buy domperidone online how to exclusively pump breast milk

9. https://www.viagrapascherfr.com/achat-de-viagra-en-espagne/ (site web) 05/09/2017

The results you accomplish by practicing these Natural Male
Enhancement Exercises are permanent and so the ratio of men who select increasing their manhood naturally is increasing day by day.
Combining oils with exercises make it more potent, but even with out them, results are great.

Most doctors prescribe antidepressants to cure rapid ejaculation as some
of these drugs use a side-effect - delayed orgasm.

10. Aewapeb 03/09/2017

domperidone for breastfeeding kellymom buy domperidone what to feed alpacas

11. Abonushif 26/08/2017

domperidone dose to increase lactation chinakari39.tumblr.com g6pd deficiency foods and drugs to avoid

12. Adomutsum 19/08/2017

rabeprazole sodium and domperidone capsules uses domperidone-chinakari39.tumblr breast milk when sick

13. Asukagog 04/08/2017

domperidone to increase milk supply reviews chinakari39-domperidone preparation of hcl acid

14. Amedzupes 02/08/2017

rabeprazole ec and domperidone sr buy domperidone online what is a baby alpaca called

15. Ahezobij 13/07/2017

taking domperidone for milk supply order domperidone distribution coefficient of benzoic acid

16. VceBig (site web) 13/04/2017

ctowardsx levitra ralonev cialis vs viagra aexactlyr

17. nqmaymn (site web) 13/03/2017

rknownt http://tadalafil365.bid/
ytimeb http://tadalafil365.bid/

18. Bobbievar 14/01/2017

mj4278 or8185 cialis online purchase fx9035 jj3331 ug7801 canada pharmacy au4741 tf4689 tk9238 payday loans online kb3422

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 08/08/2014